Le montant des émissions brutes évalué à plus de 4 mille milliards en 2019

4.112,2 milliards de francs Cfa. C’est le montant global des émissions brutes sur le marché régional de la dette publique contre 3.277,6 milliards en 2018. L’information émane de la Bceao qui ajoute dans la foulée que cette augmentation de 834,6 milliards par rapport à l’année précédente s’explique par une présence plus marquée de la Côte d’Ivoire et du Sénégal sur le marché financier régional. Pour l’institution financière centrale, les émissions nettes se sont établies à 910,8 milliards contre 342,8 milliards un an plus tôt. Aussi, note la banque centrale, la…

Lire la suite

L’exécution budgétaire s’est soldée par un déficit de 3,0% en 2019

« L’exécution budgétaire durant l’année 2019 s’est soldée par un déficit global, base engagements, dons compris, de 3,0% du Pib, en atténuation de 0,8 point de pourcentage par rapport à la situation de l’année 2018. Cette évolution résulte d’une augmentation des recettes totales et dons (+1,8 point de pourcentage du Pib) plus importante que celle des dépenses totales et prêts nets (+1,0 point de pourcentage du Pib). La réduction du déficit public est le reflet d’une meilleure maîtrise des dépenses publiques, notamment des dépenses courantes, conjuguée avec une amélioration du…

Lire la suite

La consommation finale s’est accrue de 5,5% au quatrième trimestre 2019

Selon la Bceao, la consommation finale a contribué à hauteur de 4,6 points de pourcentage à l’évolution du Pib. L’apport de l’investissement à la croissance économique est ressortie à 2,1 points de pourcentage. Ainsi, ajoute la Bceao, la demande intérieure contribuerait à hauteur de 6,7 points de pourcentage à la hausse du PIB au quatrième trimestre 2019. En revanche, il a été noté une légère amélioration de la contribution du commerce extérieur qui est ressortie à -0,2 point de pourcentage, après -0,3 point de pourcentage au troisième trimestre 2019. «La…

Lire la suite

Une contraction de 3% de l’activité économique mondiale attendue en 2020

Face aux importantes perturbations liées à la crise sanitaire de la Covid-19 qu’a subies l’économie mondiale au premier trimestre de l’année 2020, les dernières prévisions du Fmi ont tablé sur une contraction de 3% de l’activité économique internationale, soit un recul de 5,9 points de pourcentage par rapport à l’année précédente. En particulier, la Dpee, rapporte que la croissance devrait s’affaisser dans les principales économies avancées (à -6,1% contre 1,7% en 2019) mais aussi dans les marchés émergents et les pays en développement (à -1,0% contre 3,7 % en 2019).…

Lire la suite

Un rapport note des progrès importants réalisés en Afrique

Selon le rapport, les pays africains ont « fortement » progressé dans la réaffirmation de leurs engagements et le renforcement de leurs capacités pour parvenir à la transparence fiscale. Ils ont participé grandement au partage d’informations sur les flux de fonds illicites. L’édition 2020 du rapport, qui concerne 32 pays membres du Forum mondial et trois pays tiers, à savoir l’Angola, la Guinée Bissau et le Malawi, contient des statistiques comparatives sur la transparence fiscale pour aider les décideurs à s’attaquer à la lutte contre les flux de fonds illicites…

Lire la suite

Réduction des Risques – Science, sociologie et règlementation

Aujourd’hui, plus d’un milliard de personnes fument dans le monde et selon les prévisions de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), ce nombre ne diminuerait qu’en 2025. Entre temps, des progrès sont en train d’être faits pour ce qui concerne les alternatives aux cigarettes malgré des positions conflictuelles constatées principalement entre l’industrie du tabac, les décideurs et les consommateurs. Un certain nombre d’études scientifiques ont révélé que les alternatives au tabac traditionnel sont moins nocives que les cigarettes conventionnelles. En conséquence, des millions de fumeurs ont déjà abandonné les cigarettes…

Lire la suite

Le solde commercial est ressorti déficitaire de 118,6 milliards au 1er trimestre 2020

«Le solde commercial de l’Union est ressorti déficitaire de 118,6 milliards au premier trimestre 2020, en amélioration de 345,32 milliards par rapport à la même période de l’année précédente, du fait d’une progression des exportations (+4,3%) dans un contexte de repli des importations (-2,9%) », ajoute la Bceao. Concernant la masse monétaire dans l’Uemoa, la Bceao révèle qu’elle a progressé de 11,4% en rythme annuel, en raison d’une augmentation des avoirs extérieurs nets (+22,7%) et des créances intérieures (+9,2%). Sur le marché monétaire, le taux moyen pondéré des injections de…

Lire la suite

Baisse de l’activité économique au 1er trimestre 2020

« Le rythme de l’activité économique dans l’Uemoa a baissé au premier trimestre 2020, dans un contexte de la crise sanitaire liée au Covid-19. Le produit intérieur brut de l’Uemoa s’est accru au premier trimestre 2020 de 3,3%, sur un an, contre 6,0% un trimestre plus tôt », lit-on dans le document. Selon la Bceao, la nette décélération de l’activité économique dans l’Union est surtout imprimée par le secteur tertiaire, dont la contribution s’est réduite de 1,8 point de pourcentage par rapport au trimestre précédent, pour s’établir à 1,8 point.…

Lire la suite

L’Afrique est plus résiliente qu’on ne le croit

Dans mon livre Unlocking Africa’s Business Potential , j’analyse les transformations en cours et les nouvelles opportunités économiques du continent. En appliquant cette analyse au contexte actuel, six tendances en particulier vont contribuer à réduire l’impact de la crise actuelle. Premièrement, les économies africaines deviennent de plus en plus compétitives. Bien que la majorité des pays africains se classent  en bas de l’Indice mondial de compétitivité 4.0 du Forum économique mondial de 2019, l’Île Maurice, l’Afrique du Sud, le Maroc, les Seychelles, la Tunisie, l’Algérie, le Botswana, l’Égypte, la Namibie, le Kenya…

Lire la suite

l’exemple de la détention de Meng Wanzhou au Canada

Meng Wanzhou est en liberté surveillée à Vancouver depuis plusieurs semaines, le temps de sa procédure d’extradition. Face à cette situation incompréhensible, la police canadienne et les services frontaliers auraient commis un abus de procédure doublé d’une collusion avec le FBI lors de l’arrestation de Meng Wanzhou, d’après les avocats canadiens de cette dernière – de nombreuses personnalités canadiennes ont demandé au Premier ministre canadien, M. Justin Trudeau, de permettre à la numéro 2 de Huawei de rentrer en Chine et de ne pas poursuivre cette procédure.   Les arguments…

Lire la suite