la Nouvelle chaîne ivoirienne (NCI) sera lancée le 12 décembre

Le lancement de la Nouvelle chaîne ivoirienne (NCI), dont la plupart des contenus seront produits en Côte d’Ivoire, est annoncé pour le 12 décembre. Un partenariat avec la radio Nostalgie permettra au public de retrouver à l’antenne des animateurs phares comme Gliss, Nanda ou encore Chuken Pat. Dernière ligne droite pour la Nouvelle chaîne ivoirienne (NCI), dont le lancement est annoncé pour le 12 décembre. NCI, éditée par la Société grands médias et dirigée par Ismaël Koné, fait partie des sept chaînes de télévision (RTI 1, RTI 2, RTI 3,…

Lire la suite

Smartphones et Instagram, les chambres noires 2.0 de la photographie artistique africaine

Ils s’appellent Prince Gyasi, Malick Kebe ou Aldi Diasse et utilisent le smartphone en guise d’appareil photographique pour leurs œuvres. À 28 ans, l’Ivoirien Malick Kebe fait partie de ces nombreux photographes africains qui postent leurs créations sur Instagram et sont suivis par des milliers de personnes. Son nom d’artiste : From Abidjan. Nombre d’abonnés : 7828. Sa particularité : chacun de ses clichés a été réalisé grâce à un smartphone. À l’instar du Sénégalais Aldi Diasse, 22 ans, artiste visuel et designer indépendant – qui passe, lui, du matériel pro au smartphone…

Lire la suite

le plasticien William Kentridge en majesté dans le nord de la France

Une exposition présente près de trois décennies de travail de William Kentridge au MoMA, à New York. © MoMA, galeries contemporaines Du 5 février au 5 juillet 2020, le musée d’art contemporain de Lille consacrera une grande rétrospective à la star sud-africaine. Né à Johannesburg en 1955, le plasticien sud-africain William Kentridge, véritable star de l’art contemporain, s’est fait connaître surtout par ses films animés et ses dessins au fusain. Apartheid et décolonisation jeuneafrique

Lire la suite

[Tribune] Non à la restitution du patrimoine africain, oui à une taxe culturelle sur les musées occidentaux

À la place de la restitution des objets culturels africains, l’éditorialiste sénégalais Ousseynou Nar Gueye propose de laisser ce patrimoine dans les musées occidentaux en imposant une « taxe culturelle africaine » sur les billets d’entrée, à reverser au Trésor public des pays d’origine. La restitution prochaine du patrimoine africain promise par le président français Emmanuel Macron est un engagement que le Jupiter élyséen ne pourra pas tenir, au regard des contraintes du code du patrimoine français et des dispositions qui stipulent l’inaliénabilité des œuvres d’art appartenant aux musées français, y…

Lire la suite

À Paris, la Fondation pour la mémoire de l’esclavage voit officiellement le jour

Annoncée le 10 mai dernier par Emmanuel Macron, reconnue d’utilité publique le 12 novembre, la Fondation pour la mémoire de l’esclavage, présidée par l’ancien Premier ministre français Jean-Marc Ayrault, sera dirigée par Dominique Taffin, archiviste-paléographe originaire de la Guadeloupe. Dix-huit ans après le vote de la loi Taubira reconnaissant l’esclavage et la traite comme des crimes contre l’humanité, la Fondation pour la mémoire de l’esclavage (FME) a installé son premier conseil d’administration le 13 novembre, à Paris. Reconnue d’utilité publique par décret après avis du Conseil d’État, cette nouvelle…

Lire la suite

« Les Misérables », un film de Ladj Ly « sur la banlieue, dans la banlieue »

Ladj Ly, le 12 novembre 2019 à Paris © Alexandre Gouzou pour JA Sensation du dernier Festival de Cannes, où il a remporté le prix du jury, « Les Misérables », de Ladj Ly, brosse un tableau saisissant des cités de banlieue. Sans poncif ni manichéisme. «Mes amis, retenez ceci. Il n’y a ni mauvaises herbes ni mauvais hommes. Il n’y a que de mauvais cultivateurs. » C’est sur cette citation de Victor Hugo que le film de Ladj Ly s’achève, après un peu plus d’une heure et quarante minutes d’une plongée…

Lire la suite

[Chronique] Entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso, la guerre de l’attiéké est déclarée

C’est une polémique « gros grain » qui secoue le monde de la gastronomie ouest-africaine. Après les débats sur « l’appropriation culturelle » indue, voici venue l’appropriation culinaire illégitime. Tout commence par une banale remise de prix dans une foire routinière. Le 22 novembre dernier, à Abidjan, à l’occasion de la cinquième édition du Salon international de l’agriculture et des ressources animales (SARA), le fonds Pierre Castel décerne à la Burkinabè Florence Bassono un prix pour son produit dénommé « Faso Attiéké ». « Touche pas à mon attiéké » ! Une indignation de plus en plus officielle suinte…

Lire la suite

clichés de banlieue à la demande

Le cinéma français compte certaines catégories dont le contenu laisse bien trop souvent perplexe. Parmi elles, les films « sans-papiéristes » et les « films de banlieue ». C’est, sans surprise, dans cette dernière que s’inscrit le film de Kery James, Banlieusards – coréalisé avec sa directrice artistique Leïla Sy. « Trois frères – un gangster, un universitaire et un ado influençable – font face aux difficultés de la vie en banlieue tout en cherchant à survivre. » En d’autres termes, bienvenue dans la jungle ! Car tel est le résumé que…

Lire la suite

[Tribune] Facebook, juge de nos libertés

Quand j’ai su que Mark Zuckerberg prononcerait un discours en faveur de la liberté d’expression, je n’ai pu m’empêcher de m’exclamer : enfin ! Après tout, ce n’est pas tous les jours que le créateur d’un réseau qui a autant d’impact sur nos sociétés, et notamment sur les conversations qui les animent, prend publiquement position sur ce sujet. Surtout que des doutes subsistent sur la capacité de la firme américaine à respecter les droits les plus fondamentaux des utilisateurs de son réseau social. Puis j’ai écouté et j’ai lu le fondateur…

Lire la suite

Issam, le nouveau prince de la trap marocaine

Sous contrat depuis peu avec Universal France, le rappeur casaoui Issam connaît un succès fulgurant avant même la sortie de son premier album, prévue début 2020. Des coulisses à la scène, le contraste est saisissant. Ce jour-là, à Marrakech, Issam est une silhouette frêle noyée dans des vêtements sobres. Enfoncé dans le canapé, le corps est distant, la voix à peine audible. Alors qu’il s’apprête à fouler la scène alternative du festival Oasis, Issam Harisse, de son nom complet, a refusé la majorité des demandes d’interviews, provenant majoritairement de…

Lire la suite