« Les Jango », conte transgressif de l’écrivain soudanais Abdelaziz Baraka Sakin – Jeune Afrique

Avec « Les Jango », son deuxième roman traduit en français, l’écrivain soudanais, exilé en Autriche, livre un conte socio-politique fiévreux, porté par un admirable exercice de style. C’est en 2009 qu’est initialement publié Les Jango, le cinquième roman de l’écrivain soudanais Abdelaziz Baraka Sakin – par une maison d’édition égyptienne. Auréolé du prix Tayeb Salih au Soudan la même année, le roman est aussitôt frappé d’interdiction et brûlé en place publique par les autorités ultra-rigoristes du pays. Et pour cause… Sexe, pédophilie, homosexualité, intersexuation, alcool, tabac ou même questionnements…

Lire la suite

les solutions connectées pour suer à grosses gouttes – Jeune Afrique

Sur les réseaux sociaux, les vidéos en direct, souvent gratuites, se multiplient pour garder la forme et le sourire malgré la pandémie de coronavirus. Dès qu’il se lève dans son appartement d’Abidjan, après une petite séance d’abdos et d’étirements, Sébastien Okpotié prépare le cours qu’il donnera vers 16 heures. Il propose depuis plusieurs semaines des sessions, diffusées en live sur sa page Facebook, en s’inspirant des pas de danses traditionnelles et patrimoniales comme l’aloukou ou l’adjoss, qu’il maîtrise à la perfection. Pieds nus, débardeur aux couleurs d’une équipe de basket…

Lire la suite

l’incroyable succès de la chaîne de cuisine Samira TV – Jeune Afrique

À 44 ans, Samira Bezaouia a hissé sa chaîne de télévision culinaire dans le top 5 du paysage audiovisuel algérien. Récit d’une irrésistible ascension. « C’est elle, Madame Samira TV », lance, grand sourire aux lèvres, Samiha Benberim, l’une des chefs star de la chaîne, présentant Samira Bezaouia. Nous sommes le 8 mars, et elle participe toutes les deux à un événement à l’hôtel Sheraton d’Alger pour célébrer la Journée internationale des droits de la femme. Très vite, elles sont cernées par les fans. Mais tous les regards se posent…

Lire la suite

« A Vava Inouva » d’Idir, histoire d’un hymne – Jeune Afrique

Une semaine après le décès d’Idir, Jeune Afrique retrace l’histoire de « A Vava Inouva », le tube qui a fait connaître le chanteur amazigh dans le monde entier. Bien plus qu’une chanson, le titre « A Vava Inouva » du chanteur kabyle Idir a quasiment le statut d’hymne. Pas seulement pour les Algériens, les Kabyles ou les Berbères, mais pour tous les Maghrébins. Qu’ils vivent à Alger, à Paris ou à Casablanca, tous ont des souvenirs liés à ce titre qu’ils connaissent le plus souvent par cœur. Et qui les émeut…

Lire la suite

savoirs réels, technologies virtuelles – Jeune Afrique

L’ONG Bibliothèques sans frontières, qui transmet le savoir le plus vaste possible au plus grand nombre dans une trentaine de pays du continent, s’efforce de s’adapter au contexte de l’épidémie. Depuis sa création en 2007, Bibliothèques sans frontières (BSF) est en mission. L’organisation non gouvernementale n’est pas seulement là « pour installer des salles de lecture », comme s’amuse à le préciser Jérémy Lachal, son directeur général, mais bien plus généralement pour transmettre le savoir au plus grand nombre, sous toutes ses formes, et à travers tous les canaux disponibles. « Nous…

Lire la suite

dix masques originaux et parfois inutiles – Jeune Afrique

En pleine crise sanitaire, la demande de masques médicaux explose sur le continent. Pour se protéger, tous les moyens sont bons, quitte à contourner les règles en fabriquant les masques les plus farfelus. Passage en revue des créations les plus surprenantes. Le masque présidentiel Second pays le plus touché par la pandémie en Afrique, le Cameroun affiche un lot de masques atypiques. Sur cette photo, un homme semble profiter de cette période de crise pour afficher son patriotisme en portant un masque on ne peut plus banal, qui néanmoins comporte…

Lire la suite

avec « Fever », l’écrivain sud-africain Deon Meyer avait prédit la pandémie dès 2016 – Jeune Afrique

Dans « Fever », paru en 2016 et traduit en français en 2017 sous le titre « L’Année du Lion »(Seuil), le romancier sud-africain Deon Meyer prophétisait la destruction d’une partie de l’humanité par un nouveau coronavirus. Voici l’extrait le plus frappant, aujourd’hui, de ce roman haletant. L’homme sous le manguier On sait que la fièvre est venue d’Afrique. On sait que deux virus ont fusionné ; un virus humain et un virus de chauve-souris. À l’époque on a beaucoup écrit là-dessus, avant que tout le monde ne meure. Un médecin a déclaré dans…

Lire la suite

« Quand j’ai écrit mon roman, je savais qu’une pandémie allait survenir » – Jeune Afrique

En 2016, l’écrivain sud-africain Deon Meyer imaginait dans son roman « Fever » une épidémie de coronavirus dévastatrice. Quatre ans plus tard, la réalité semble avoir en partie rejoint la fiction. Interview. 95 % de l’humanité est morte, emportée en quelques mois par un virus ravageur, et plus précisément par un nouveau coronavirus venu d’Afrique, transmis par une chauve-souris malade. Voilà le point de départ du roman Fever, de l’écrivain sud-africain Deon Meyer, paru en 2016 dans son pays et traduit en français en 2017 sous le titre L’Année du lion. Quatre…

Lire la suite

le chanteur kabyle Idir sera inhumé en France – Jeune Afrique

Le chanteur Idir © © Patrick Swirc La dernière demeure d’Idir, en France ou en Algérie, fait débat parmi les proches et le public de l’artiste. Certains membres de sa famille ont sollicité les autorités algériennes.  L’inhumation du chanteur kabyle Idir, disparu le 2 mai à l’hôpital Bichat de Paris à l’âge de 70 ans, suite à une fibrose pulmonaire, aura lieu dans un cimetière de la région parisienne. Selon nos informations, plusieurs de ses proches se sont rapprochés du ministère algérien des Affaires étrangères pour s’enquérir de la volonté…

Lire la suite

à lire en musique – Jeune Afrique

Miles et Juliette, de Salva Rubio (scénario) et Sagar (dessin), Delcourt, 80 pages, 16,95 euros. © Editions Delcourt Deux bandes dessinées redonnent vie à Miles Davis et Fela Kuti, les dieux incontestés du jazz et de l’afrobeat, avec une furieuse énergie. « Le petit Miles n’a pas besoin de femmes. Il ne pense qu’à sa trompette. » Dans l’avion qui entraîne Miles Davis à Paris, ses confrères se moquent gentiment de lui. Mais le virtuose, déjà considéré comme un génie à New York, confirme. Oui, pour lui, « il n’y…

Lire la suite