L’Inde se rapproche du trio des pays les plus touchés au monde par le Covid-19

Le géant d’Asie est en passe de doubler l’Italie et l’Espagne en nombre de contaminations, du fait notamment des déplacements des migrants de l’intérieur autorisés depuis début mai. En Inde, l’épidémie de Covid-19 était jusqu’ici essentiellement urbaine. Elle est en train de devenir rurale. Avec la mise en place de trains spéciaux tout au long du mois de mai, dans le but de ramener chez eux les millions de travailleurs journaliers bloqués dans les grandes agglomérations, le virus investit les campagnes du sous-continent. Selon le Times of India, dans son édition du 5 juin :…

Lire la suite

le mouvement indonésien inspiré de Black Lives Matter

#PapuanLivesMatter (“Les vies papoues comptent”) : tel est le hashtag lancé au début de juin par de jeunes militants indonésiens, en écho au mot d’ordre des manifestants américains #BlackLivesMatter. “De nombreux Indonésiens sur les réseaux sociaux soutiennent le hashtag #JusticeForGeorgeFloyd pour dénoncer les actions de la police américaine contre les discriminations raciales à l’encontre des Noirs. Même les médias grand public indonésiens s’indignent. Ceci est inversement proportionnel à leur silence lorsque les Papous sont victimes de violences raciales”, s’insurge Rico Tude, un activiste papou, sur la plateforme Suara Papua. Les Papous sont la population autochtone de…

Lire la suite

Chasse à l’homme après la mort cruelle d’une éléphante dans le sud de l’Inde

Une éléphante gestante et affamée a agonisé trois jours dans une rivière du Kerala après avoir mangé un ananas rempli de pétards que des villageois lui avaient offert pour la faire fuir. L’indignation enfle en Inde, après la mort d’une éléphante sauvage à qui des habitants du Kerala auraient donné à manger un ananas truffé de pétards. Jeudi 4 juin, le ministère des Forêts de cet État situé à la pointe sud du pays a annoncé qu’une “plainte contre X” avait été déposée et qu’une “chasse à l’homme” avait été lancée pour…

Lire la suite

En Thaïlande, pour attirer les clients, les hôtels misent sur l’hygiène et le sur-mesure

Distance et hygiène irréprochable : voilà le credo des professionnels du tourisme thaïlandais, qui misent sur une nouvelle manière d’accueillir les voyageurs. Point d’orgue de cette stratégie : moins de contacts avec le personnel et entre les clients. Au sanctuaire d’Erawan, situé au centre de la capitale thaïlandaise, Bangkok, à deux pas de mon bureau, les danseuses figurant depuis des dizaines d’années sur les photos des touristes sont de retour. Elles portent toujours les mêmes coiffes pointues à clochettes dorées, mais leur visage est masqué et protégé par une visière en plastique. Tout près de…

Lire la suite

Pékin veut rendre intouchable la médecine traditionnelle chinoise

Les autorités de Pékin envisagent d’instaurer un règlement pour interdire les critiques sur la médecine traditionnelle chinoise. Pour une fois, l’opinion publique leur damera peut-être le pion. Bien que la promotion de la médecine traditionnelle chinoise soit un objectif avouable de la part des autorités, la nouvelle initiative de la ville de Pékin a eu le don d’irriter le public. Le 2 juin, le Xin Jingbao, journal de la capitale chinoise, a rendu public un projet de “réglementation de la médecine et de la pharmacopée chinoises de la ville de Pékin”, lancé conjointement par…

Lire la suite

En Thaïlande, la ruée vers les plages après le déconfinement

Le 3 juin est un jour férié en Thaïlande et, avec le nouvel assouplissement des mesures sanitaires, la population – notamment les habitants de la capitale Bangkok – en a profité pour retrouver le littoral, enfin rouvert. La plage de Bang Saen, dans la province de Chonburi, était noire de monde le 3 juin. Située à 85 kilomètres au sud-est de la capitale Bangkok, c’est une destination populaire pour les échappées des citadins le temps d’un week-end, “du fait de son accès aisé et de sa proximité avec Bangkok”, écrit le Bangkok Post. Après deux mois…

Lire la suite

À Hong Kong, le 4 juin n’est plus ce qu’il était

Déjà alarmée par l’imposition d’une loi sur la sécurité nationale par Pékin, la population hongkongaise se voit pour la première fois depuis 31 ans interdire de commémorer le massacre de Tian’anmen. Des cérémonies sont organisées sur internet, mais certains pourraient défier l’interdiction. Le 31e anniversaire du massacre par l’armée chinoise des étudiants pro-démocrates sur la place Tian’anmen à Pékin ne sera pas commémoré ce jeudi 4 juin par un rassemblement à Hong Kong. C’est la première fois depuis 1989 que cette cérémonie lors de laquelle des dizaines de milliers de personnes se pressaient au parc…

Lire la suite

600 millions de Chinois très loin d’être bling-bling

Lors d’une interview, le Premier ministre Li Keqiang a avancé que 600 millions de Chinois vivaient avec un revenu mensuel moyen très modique de 1 000 yuans. Un constat étonnant, sorti de la bouche d’un dirigeant, qui a été largement commenté dans la presse chinoise. Si le revenu annuel moyen par habitant en Chine est de 30 000 yuans (3 900 euros), “600 millions de personnes disposent d’un revenu mensuel moyen de 1 000 yuans [125 euros]. Avec une telle somme, même dans une ville de taille moyenne, il est difficile de louer un logement.” Le 28 mai, en répondant à un journaliste…

Lire la suite

La Nouvelle-Zélande agit contre la précarité menstruelle dans les écoles

Le gouvernement néo-zélandais a décidé ce mercredi 3 juin de proposer des protections périodiques gratuites à toutes les jeunes filles scolarisées. L’expérimentation lancée dans une région du nord du pays doit être généralisée d’ici à 2021. “Certaines familles n’auront bientôt plus à choisir entre acheter des produits hygiéniques ou de la nourriture, grâce au lancement par le gouvernement d’un plan visant à distribuer des protections périodiques dans les écoles”, écrit le site néo-zélandais Stuff ce mercredi 3 juin, dans la foulée de l’annonce faite par le gouvernement de Jacinda Ardern. Un budget de 2,2 millions de…

Lire la suite

Les Japonais rejettent une réforme controversée de la justice, le gouvernement en péril

Sous la pression de l’opinion, le gouvernement de Shinzo Abe a dû renoncer à une réforme controversée de la justice visant à promouvoir un proche du pouvoir au plus haut poste de la magistrature. Depuis lors, l’exécutif souffre d’une sérieuse crise de confiance qui pourrait bien précipiter sa chute, analyse la presse japonaise. C’est peut-être le début de la fin du règne de Shinzo Abe. Depuis fin mai, le taux de confiance de son gouvernement subit une chute brutale, pour arriver à 27 % d’après une enquête du journal Mainichi et 29 % selon celle…

Lire la suite