En Allemagne, pas d’impunité pour les tortionnaires syriens

La chasse aux bourreaux du régime de Bachar El-Assad s’accélère en Allemagne où résident plus de 700 000 réfugiés syriens. Trois nouveaux sbires du régime identifiés par des survivants et accusés de crimes contre l’humanité seront bientôt jugés. Ils sont médecins, membres des services secrets, gradés de l’armée ou miliciens. Ils ont fui la Syrie pour se refaire une vie sur le continent européen. Mais leur passé les rattrape. Parce qu’ils ont collaboré avec le régime syrien, parce qu’ils se sont parfois rendus coupables de crimes contre l’humanité, ces personnes-là sont traquées depuis des…

Lire la suite

Des artistes arabes expriment leur solidarité… par le recours au “blackface”

Pour exprimer leur soutien aux antiracistes américains, des vedettes de la chanson et du cinéma arabes se sont maquillées en Noires. Les réactions n’ont pas tardé à fuser, les accusant d’être elles-mêmes racistes et de verser dans la pratique du “blackface”. Des Arabes qui apportent leur soutien aux manifestants américains suscitent de vives critiques, rapporte le site MiddleEastEye. La raison ? Leur recours au “blackface” (grimage en Noir). En effet, la chanteuse libanaise Tania Saleh, l’actrice marocaine Mariam Hussein et l’actrice algérienne Souhila Ben Lachhab ont en commun d’avoir posté sur les réseaux…

Lire la suite

Riyad est prêt à tout pour récupérer Saad Al-Jabri, l’homme qui en savait trop

Les autorités saoudiennes accentuent leur pression pour qu’un ancien haut responsable des services de renseignements, réfugié au Canada depuis 2017, rentre au pays. Deux des enfants de Saad Al-Jabri sont détenus en Arabie Saoudite depuis mars et n’ont pas été vus depuis. Dans une interview téléphonique accordée au New York Times, Khalid Al-Jabri se dit convaincu que son frère et sa sœur, enlevés dans leur résidence en mars dernier, servent de rançon pour forcer son père, Saad Al-Jabri, à rentrer en Arabie Saoudite. Khalid Al-Jabri l’assure : “[Le prince héritier] Mohammed ben…

Lire la suite

Le royaume saoudien dans la tourmente budgétaire

Avec la chute du prix du pétrole et la pandémie du Covid-19, le prince saoudien Mohammed ben Salmane doit renoncer à ses projets pharaoniques et imposer, non sans risque, l’austérité au pays, souligne The Daily Telegraph. Bien avant que Mohammed ben Salmane, dit MBS, ne devienne le prince héritier d’Arabie Saoudite, il était un simple anonyme au sein de la famille royale, qui compte des milliers de membres. Durant sa jeunesse, MBS s’est employé à accumuler le plus de richesses possible. Pour lui, comme pour beaucoup d’autres aristocrates dans le Golfe, le chemin…

Lire la suite

Au Yémen, une guerre de propagande voile la réalité de l’épidémie de Covid-19

Derrière les chiffres officiels, relativement faibles, une tout autre réalité se dessine au Yémen, avec une accélération rapide de l’épidémie. Le tout sur fond d’une guerre de communication entre les belligérants. À en croire les chiffres officiels, le coronavirus semble avoir un faible impact sur le Yémen, avec “256 cas confirmés, dont 53 morts depuis le 10 avril” dans l’ensemble des zones du Sud, rappelle le site Al-Yaman. Mais ces chiffres cachent probablement une tout autre réalité. “Le chaos qui règne dans un Yémen déchiré par la guerre obscurcit la terrifiante étendue de l’épidémie”,…

Lire la suite

En Iran, indignation après l’assassinat d’une adolescente par son père

Romina Ashrafi avait 13 ans. Elle avait quitté la maison familiale pour vivre avec son amoureux. Rattrapée par les autorités et ramenée à son domicile, elle sera décapitée par son père alors qu’elle dormait. Un crime qui scandalise et ranime le débat sur les lois patriarcales en Iran. “La tragédie de Romina”, titre en une le quotidien réformateur Kargozaran ce jeudi 28 mai pour dénoncer l’assassinat à la faucille d’une Iranienne de 13 ans par son père. Un meurtre qui émeut depuis quelques jours l’opinion publique. Et, dans une démarche inédite pour…

Lire la suite

Le chanteur Amir Tataloo, trublion de la République islamique d’Iran

Des chansons aux paroles sulfureuses, des posts douteux sur les réseaux sociaux… Plusieurs fois arrêté en Iran bien que cultivant des relations avec des responsables conservateurs, le chanteur star Amir Tataloo ne manque pas de soulever des polémiques et des interrogations à son sujet. Amirhossein Maghsoodloo, connu sous le nom d’Amir Tataloo, est un chanteur iranien (underground) vivant depuis un an en exil en Turquie. Sur sa page Instagram, l’homme avait ces derniers jours invité les filles de moins de 18 ans à prendre contact avec lui afin de “rejoindre” son “harem”.…

Lire la suite

Le chanteur Amir Tataloo, le trublion de la République islamique d’Iran

Des chansons aux paroles sulfureuses, des posts douteux sur les réseaux sociaux… Plusieurs fois arrêté en Iran bien que cultivant des relations avec des responsables conservateurs, le chanteur star Amir Tataloo ne manque pas de soulever des polémiques et des interrogations à son sujet. Amirhossein Maghsoodloo, connu sous le nom d’Amir Tataloo, est un chanteur iranien (underground) vivant depuis un an en exil en Turquie. Sur sa page Instagram, l’homme avait ces derniers jours invité les filles de moins de 18 ans à prendre contact avec lui afin de “rejoindre” son “harem”.…

Lire la suite

Avec le procès de Nétanyahou, Israël est entré dans “une quatrième dimension démocratique”

Le procès pour corruption de Benyamin Nétanyahou, le premier en Israël d’un chef de gouvernement en exercice, s’est ouvert dimanche 24 mai. Il est accusé d’avoir négocié (ou tenté de négocier) une couverture favorable auprès de deux médias et d’avoir reçu des cadeaux somptueux de la part de riches personnalités en échange de faveurs. Commentant l’attitude du prévenu au tribunal, le quotidien de gauche Ha’Aretz y voit “un homme sans aucun scrupule” qui prend “tout un pays en otage”. Cette image restera à jamais gravée dans la mémoire de notre pays : le Premier ministre Benyamin Nétanyahou à…

Lire la suite